Bilan & Futur

Toujours avoir des ambitions et ne jamais se distraire et dévier de la route du travail qui mène à la réussite.
Le but d’un combat est la victoire, la victoire dans la vie et d’arriver au terme de ses ambitions, voila notre but à tous.
Rêve, ambition, motivation et courage.

Bilan et remise en question…

Lors de mon combat pour le championnat d’Europe, j’étais stressé, pas par peur de l’adversaire mais surtout l’enjeu.
En effet, c’était beaucoup de travail jusqu’à ce combat, des années de boulot et de sacrifices pour en arriver là.
Mon championnat d’Europe marquait le retour de la boxe dans une salle mythique à Paris, dans le 13eme arrondissement : la salle Carpentier.
De plus il s’agissait de mon premier combat sous contrat avec Monsieur Malamine Koné (le fondateur d’Airness) sans oublier le retour de la boxe anglaise sur Canal+.
Tous ces éléments (a priori banales) ont été une pression difficile à gérer.
La préparation s’est  bien passée, la confiance etait la aussi.
Comme la plupart des boxeurs (je suppose) la pression à commencé dans les vestiaires et plus l’heure du combat approchait, plus la pression montait, une sensation que je n’ai jamais connu avant, car habituellement ce stress s’en va au moment où j’entends mon nom avant de monter sur le ring.
Lorsque le gong a retenti, j’étais déterminé comme d’habitude, à partir du premier round j’étais surpris car il emploi une boxe que je n’ai pas anticipé pendant ma préparation, il a fait le contraire de ce que j’avais prévu avec mon équipe, donc perturbé le combat à été serré.
5 et 6eme round j’ai pris le dessus et au 8eme round j’ai fait deux erreurs qui lui donnent l’avantage de deux points.
À la fin du combat triste de la défaite je n’étais plus invaincu et j’ai perdu le titre, mais je savais au fond de moi, pourquoi…
Aujourd’hui j’attends et j’ai besoin de remonter sur le ring pour oublier cette défaite !

Un combat permanent, pour avancer…

 

Je remonte bientôt sur le ring pour la première fois depuis ma défaite, je me sens à la fois bien, content mais nerveux aussi car la suite de ma carrière dépend justement de ce résultat.
Je me suis remis en question pendant plus d’un mois, ce n’est jamais facile de faire un travail sur soi même, et en l’occurrence j’ai du revoir ma façon de boxer face au niveau qui augmente.
La boxe est le noble art et aussi l’école de la vie. On apprend à se relever après une défaite et comme dans la vie, on se remet en question et on tire les bonnes leçons des échecs que l’on vit, ainsi, une défaite peut, au long terme, devenir une victoire dans une carrière.
« Je ne perds pas, soit je gagne, soit j’apprends »
et la j’ai appris donc cela doit m’aider pour ramener une victoire à mon prochain combat et récupérer ma place de challenger européen.
Pour ma part, place aux entraînements, a la concentration et à la tactique à mettre en place pour ma prochaine échéance.
Cette défaite a été utile et je me concentre sur ce qui m’attend sans m’attarder sur ce qui est passé.
Voila l’état d’esprit dans lequel je suis.
Samir Ziani